mardi 16 décembre 2008

Marché vénitien

Si vous craignez que Venise ne soit qu'une cité musée peuplée de touristes, ce qui n'est pas entièrement faux, prenez le temps d'arpenter à pied cette ville. Allez par exemple faire un tour sur le marché du Rialto : la Pescheria et l'Erberia.






















Ce marché qui se tient tous les jours est très animé. Le cadre est idyllique : une halle ouverte sur le Grand canal et surveillée par des chapiteaux surmontés de sculptures aux yeux globuleux.
Tôt le matin (vers 6h), vous pourrez assister aux allers et venues des barques qui déchargent leurs marchandises sur les quais. : crevettes, homards, araignées de mer, palourdes, moules, anguilles, rougets, sardines ....du côté du poisson
Fenouil, tomates, artichaut, trévisse, roquette, fleurs de courgettes, épinards, choux, brocolis, piments, ail... s'empilent du côté maraicher.

Pour ma part, ces quelques jours passés dans la cité des Doges m'ont donné pleins d'idées de recettes. Pour finir, si jamais vous passez par Venise, voici quelques adresses gourmandes et pas chères :

- Pour un macchiato (0.60 euros) ou un capuccino (1.20 euros) au comptoir accompagné d'un succulent sablé, arrêtez-vous à Pasticceria Vio Gilda Fondamenta Rio Marin, 784 Santa Croce (très proche de la gare Santa Lucia à pied). Face à un canal très calme, les touristes sont rares (cf photo). Ouvert tous les jours sauf le mercredi de 7h à 20h.

- Bar à vin (bacaro) à l'ambiance étudiante pour s'initier au spritz, apéro vénitien (vin blanc, eau gazeuse, campari) en grignotant des cicheti (des sortes de tapas) et des bruschettas (tartines garnies) et dégustez de bonnes pâtes et des plats vénitiens presque tous à base de fruits de mer et de poissons : Al Portego, Sottoportego delle Specchiera, 6014 Castello, ouvert tous les jours sauf le dimanche. Attention l'espace est exigu.

- LA pizza : désolé, j'ai oublié de noter le nom, mais elle est derrière le Rialto dans le quartier Santa Croce. IL FAUT absolument s'y arrêter : deux types de pâtes à pizza sont proposées une légère et gonflée, une autre fine et croustillante. Les garnitures dépendent de l'humeur du patron : de la simple sauce tomate, ail, basilic, ou plus élaboré avec artichauts, trévisse, roquette, aubergines, asperges, gorgonzola, speck, poivrons ... (bien sur, pas tout cela sur la même). Parts (3.50euros) ou pizzas entières (à partir de 5.50 euros) à emporter (pas bien loin car on ne résiste pas longtemps). Rughetta don Ravano selon mes souvenirs.

- Pâtisserie où débordent sablés, biscuits et douceurs crémeuses : à deux pas du Rialto, Pasticceria Ballarin, salizzada san Giovanni Crisostomo, 5794 Cannaregio , ouvert tous les jours. Difficile de ne pas être tenté par tout. Essayez notamment les petits biscuits jaunes à base de farine de maïs en forme de S, les zaletis (recette à venir), et les buranelli en forme d'anneau .


Pour une autre balade gourmande, visitez le superbe blog de la photographe et gastronomade Sigrid il cavoletto di bruxelles en version italienne.